Tracteur travail du sol
Agriculture, Communication

La communauté agricole sur Twitter

Agriculture et communication positive avec France Agri Twittos

C’est courant 2020 que j’ai commencé à suivre l’hashtag #FrAgTw, un hashtag où de nombreux agriculteurs partagent leur quotidien, expliquent leur métier avec envie et bienveillance. France Agri Twittos est une association qui œuvre pour la communication positive dans le monde de l’agriculture. Attachant beaucoup d’importance à montrer la réalité de leur métier, ils ont choisi Twitter comme canal de communication.

Logo France Agri Twittos

Face à la richesse des informations trouvées via l’hashtag, j’ai moi-même sauté le pas en décembre 2020 et je suis désormais adhérente de l’association. Ouvert à toutes et à tous, même aux personnes en dehors du monde agricole, l’objectif est simple : faire découvrir l’agriculture depuis son intérieur et de manière transparente.

C’est Denis Beauchamp qui a répondu à mes questions. Dans cet article, on aborde la démarche France Agri Twittos et on parle de communication !

Naissance du hashtag #FrAgTw

communiqué de presse France Agri Twittos

France Agri Twittos, ça part d’une bande de twittos (utilisateur twitter) qui échangent sur le réseau, forme un groupe de discussion jusqu’au jour où l’un d’entre eux propose de se rencontrer dans la vraie vie. C’est en novembre 2017 qu’ils se rencontrent pour la première fois. Vient ensuite l’idée de créer une association, de manière à pouvoir faire des interventions publiques. Et puis de 50 personnes au départ, ils comptent aujourd’hui 450 adhérents à travers toutes la France (plus une personne en Espagne, en Belgique et puis moi, un pied en Italie). D’ailleurs, sachez qu’en Angleterre et au Canada, il existe le même type de groupes d’échanges sur l’agriculture.

L’association est complètement indépendante, n’est liée à aucune profession, syndicat, parti politique et c’est aussi ce qui fait leur force et leur permet de gagner la sympathie du plus grand nombre.

Ce qui importe pour ses membres fondateurs, c’est d’expliquer leur métier, faire tomber les idées reçues et surtout créer du lien dans un climat de bienveillance. Pas seulement entre agriculteurs mais également avec un public plus large. Les mots bienveillance et créer du lien sont ceux qui sont le plus souvent revenus lors de ma discussion avec Denis et c’est aussi ce qui transparait lorsque l’on suit les agritwittos sur Twitter. Pas d’incivilités, beaucoup de pédagogie et des personnes sympathiques.

Pourquoi Twitter plutôt que les autres réseaux ?

C’est là, sur ce réseau social, que les premiers membres du groupe se sont rencontrés et c’est aussi celui qui permet plus d’interactions avec les journalistes, les politiques et influencer. Ils ont donc décidé d’investir leur énergie sur Twitter. Vous les retrouverez également sur Facebook et Instagram. Facebook est d’ailleurs le réseau social qui regroupe beaucoup d’agriculteurs.

Le bémol : les échanges sont limités car les pages et les groupes ne permettent pas une large audience où tout le monde aurait la parole. Et puis comme le dit Denis, il est difficile d’être partout à la fois. Tous ont un métier et sont bénévoles dans l’association.

Maîtriser sa communication sur Twitter

Sauf que, vous en conviendrez, Twitter c’est un réseau social avec ses propres codes et ce n’est facile d’y être à l’aise pour communiquer. Surtout sur un thème aussi « chauds » que l’agriculture. C’est pourquoi, France Agri Twittos aide les personnes qui souhaitent se lancer en donnant leurs conseils, car comme l’explique Denis, ce qui est primordial c’est de prendre du recul et de s’éloigner des débats non constructifs. Ils ont alors créé un guide de communication sur Twitter, disponible lorsque l’on devient adhérent et il contient de nombreuses informations utiles pour débuter. Ils nous expliquent comment avoir un esprit constructif, ne pas prendre les attaques personnellement et surtout, abandonner la discussion lorsque les interlocuteurs sont trop agressifs. D’autant plus qu’agriculteur et agricultrice, ce n’est pas juste un métier, c’est un mode de vie. C’est donc d’autant plus difficile de lire des commentaires négatifs sans le prendre pour une attaque personnelle.

Pour bien utiliser Twitter (et cela est valable sur tous les réseaux), il faut être bienveillant et garder son calme. Ne répondez pas sous le coup de la colère aux commentaires, aérez-vous l’esprit et construisez une réponse en faisant preuve de pédagogie.

A avoir en tête lorsque vous interagissez sur les réseaux :
derrière nos écrans, nous sommes tous des personnes humaines.

Jouer la carte de la transparence

Montrer leur quotidien, répondre aux questions, rester bienveillants, c’est ce qu’ils appellent la communication positive. Denis ajoute d’ailleurs « encore plus que positive, je dirais sincère, authentique, on ne masque pas ce qui ne va pas, il faut tout montrer. Les réussites comme les échecs ».

C’est là le point crucial de la communication, il faut être transparent avec les personnes, tous et toutes sont capables de comprendre le métier des agriculteurs/trices s’il est expliqué simplement et objectivement. Pendant longtemps, la communication s’articulait autour de deux émotions : montrer une image parfaite ou jouer sur la détresse des agriculteurs.

Le rôle des communicants est décisif et est un vrai levier pour aider à communiquer dans le bon sens et montrer la réalité de l’agriculture française. Et ça tombe bien car je fais partie des communicant(e)s !

Oser communiquer !

Le conseil de Denis aux agriculteurs/trices : « lancez-vous sans crainte et notamment sur Twitter en suivant l’hashtag France Agri Twittos, vous trouverez une vraie communauté ». Il ne faut pas hésiter à parler, aussi bien sur les réseaux qu’avec ses voisins. Créer du lien, voilà ce qui est important.

Voici venue la conclusion

L’agriculture, c’est un secteur complexe, on ne va pas se mentir. Et ça peut difficilement être autrement si l’on pense à tout ce qu’il se passe avant que la viande, le poisson, les fruits, les légumes, la farine, le riz (et j’en passe hein) n’arrivent dans nos assiettes. Pendant longtemps, les portes des exploitations sont restées fermées et tout ce monde était obscur. Aujourd’hui, notamment grâce aux réseaux sociaux, il est devenu plus facile de s’informer et de comprendre ce qui nous produisons et nous mangeons en France et en Europe. Alors, n’hésitez pas à communiquer et à vous intéresser à l’inconnu. J’ai l’habitude de dire que ce n’est pas tout blanc ou tout noir et l’agriculture en est vraiment la démonstration. Pour découvrir le monde agricole depuis son intérieur, suivez #FrAgTw sur Twitter !

Crédits photos article : France Agri Twittos & photo couverture : Nadège Petit