Apiculture, Histoires professionnelles

Rencontre avec deux apiculteurs à Turin

Découverte de l’apiculture en Italie
avec Apicoltura Torinese

Particulièrement liée à la région du Piémont, je suis heureuse de partager le récit d’une entreprise agricole turinoise. Aujourd’hui, vous connaîtrez Marco et Francesco, fondateurs d’Apicoltura Torinese et propriétaires de l’exploitation éponyme. Ils sont une mine d’information sur le marché apicole en Italie. Lors de l’interview, ils m’ont partagé leur regard critique sur le secteur et expliqué leur activité. Un travail de longue haleine pour allier la qualité du miel et le développement commercial. Leur passion et détermination se ressentent tout au long de notre échange.

Voici le sommaire

Le secteur apicole en Italie
Le marché du miel à l’international
Le marché du miel bio
Concurrence entre producteurs de miel
La création d’Apicoltura Torinese
Développement et stratégie commerciale
L’évolution de l’entreprise agricole
Projets futurs de Apicoltura Torinese

Le secteur apicole en Italie raconté par Marco et Francesco

Pour reprendre leurs mots « partons des aspects négatifs ». Ils m’expliquent donc que le secteur apicole est un secteur en grande difficulté et qu’il n’est pas possible d’identifier une seule cause. « Nous pouvons cependant résumer tout cela par le caractère aléatoire de la production ».

Ces dernières années et surtout en ce qui concerne certaines floraisons, fondamentales pour l’économie d’une activité apicole (l’acacia), les récoltes ont non seulement diminué par rapport au passé mais il est également devenu difficile de prévoir la quantité. En analysant plus en détail les possibles causes d’une production aléatoire, il faut tout d’abord prendre en compte les changements climatiques qui influent sur la floraison et la production. Marco explique que la pollution et la mauvaise exploitation de la terre sont des causes à prendre en considération.

« Les politiques d’urbanisation, l’utilisation des produits phytosanitaires et herbicides inclus, sont une grave menace pour la biodiversité et pour la santé des insectes qui contribuent à la maintenir. »

Les apiculteurs italiens sont dans une phase de transition et donc d’incertitudes opérationnelles. Les études menées jusqu’à présent et les techniques d’élevage consolidées représentent un savoir théorique et scientifique fondamentale mais une fois apprises, elles doivent être repensées et adaptées pour répondre aux défis inédits actuels. Pour répondre à ces exigences, les deux apiculteurs précisent que la recherche universitaire et la collaboration entre les associations du secteur et chaque producteur sont primordiales.

Le marché du miel au niveau international

Le marché du miel au niveau international croît, la demande augmente et les producteurs également. Le paradoxe réside dans le fait que les données mettent en évidence une baisse drastique des colonies d’abeilles et d’élevages. Visiblement, une grande partie de cette demande est satisfaite de manière frauduleuse mais il s’agit pour la plupart de produit destiné à la transformation et à l’industrie alimentaire.

En Italie, la consommation du miel est en augmentation, pour satisfaire la demande, on a recours à la production étrangère, important plus de 50% de la demande totale. L’importation n’est pas uniquement dû au manque de production interne, mais aussi une question économique : le miel étranger s’achète à prix très bas. « Personne en Italie ne pourrait les pratiquer et espérer survivre ».

D’un autre côté, Marco m’explique que l’attention portée à la qualité de la nourriture est en croissance. Il semblerait qu’une part grandissante de la population soit plus sensible à la qualité et la traçabilité des produits, ce qui permettrait de diminuer une partie des importations.

Une information importante qui pourrait confirmer cette tendance : « ces trois dernières années, les grandes coopératives et acheteurs en Italie ont acheté presque exclusivement du miel biologique puisqu’ils se sont retrouvés avec de nombreux invendus de miel conventionnel des années précédentes ».

Le marché du miel biologique

La croissance du marché du miel bio, Marco et Francesco me disent confirmer cette tendance. En effet, ils m’expliquent qu’ils n’ont pas eu de difficultés à implanter leurs produits sur le marché. Bien évidemment, cela signifie des coûts beaucoup plus élevés pour garantir une qualité certifiée, des marges faibles et beaucoup de travail de communication, faire apprécier et expliquer la qualité au plus grand nombre de consommateurs.

Apicoltura Torinese a deux cibles, d’une part les consommateurs (BtoC). Une clientèle intéressée à la qualité du produit et qui recherche surtout une personne de référence qui puisse la guider dans ses choix de miel.

D’autre part, la cible professionnelle (BtoB) où le choix s’effectue d’un point de vue plus strictement économique. Pour les revendeurs, le packaging représente une grande valeur et ils portent une grande attention aux détails qui leur permettent de se différencier de la concurrence.

Concurrence entre producteurs de miel

Entre petits producteurs de qualité, il n’y a pas de vraie concurrence : le marché, pour les raisons expliquées précédemment, accueille tout le monde. Le plus gros obstacle est de sortir de la catégorie « miel marché-fermier » et se positionner dans la catégorie suivante. Pour réussir, il est nécessaire d’apporter un investissement financier et une attention particulière au produit qui n’est pas à la portée de tous car plus de qualité veut aussi dire plus de contrôles.

La création de Apicoltura Torinese

Après avoir discuté du marché de l’apiculture, je me suis intéressée à Apicoltura Torinese un peu plus dans le détail. J’ai voulu savoir comment était née l’idée et comment Marco et Francesco ont réussi à se faire une place sur le marché du miel.

L’idée de l’apiculture est venue de Giacomo (leur cousin) grâce à ses études universitaires et sa passion pour le miel, qu’ils ont rapidement partagé. « Quand il a décidé d’en faire sa profession, nous avions vraiment envie d’embarquer avec lui dans cette nouvelle aventure. C’était l’occasion de fonder notre propre activité et d’être fiers de créer quelque chose en accord avec notre attention pour l’environnement et un mode de vie plus durable ».

Développement et stratégie commerciale

Les deux apiculteurs m’expliquent que la stratégie s’est faite avec le temps, ils sont d’abord partis avec l’idée de se concentrer sur la distribution. Assez vite, ils se sont rendu compte qu’au vu de la quantité produite la première année, ce n’était pas un choix judicieux. Rapidement, il se sont orientés vers les revendeurs et la vente directe. Un canal de vente « plus difficile mais aussi plus sympathique et satisfaisant ». Et finalement, c’était le mode de distribution le plus en lien avec leur volonté de produire du miel de qualité et partager la culture de l’apiculture avec les consommateurs.

Leurs revendeurs, notamment à Turin, sont principalement des petites structures comme des œnothèques, boulangeries, boucheries et autres boutiques intéressées aux produits originaux.
Puis, en 2019, ils ont décidé d’ouvrir un point de vente Apicoltura Torinese, à Collegno (aux portes de Turin) en restructurant leur laboratoire. Ainsi, ils ont créé un lieu de rencontre avec les clients.

L’évolution de l’entreprise agricole, de sa création à aujourd’hui

Les trois premières années ont été consacrées à pérenniser la production et la vente au travers de revendeurs et en vente directe notamment avec l’organisation d’événements dédiés à la dégustation de miel. A partir de la troisième année, grâce aux expériences durant les événements et rencontres, ils ont décidé d’investir principalement dans le laboratoire et la vente directe. Ils ont souhaité créer un petit magasin où les clients trouveraient tous leurs produits ainsi que les produits d’autres agriculteurs locaux.

Cette collaboration permet d’organiser des événements de dégustation avec plusieurs types d’aliments produits par d’autres producteurs piémontais. 2021 est la cinquième année d’activité et ils attendent désormais de pouvoir inaugurer leur boutique nommée : Bottega Agricola.

Leurs projets futurs

Marco et Francesco sont déterminés et dynamiques, ils me confient leur stratégie de développement future. Leur volonté est de croître la Bottega Agricola, investir dans les deux marques qu’ils ont créé en maintenant les standards de qualité. Ils ne souhaitent pas augmenter les productions agricoles mais plutôt introduire de nouveaux produits, fruit de collaboration, comme l’hydromel qui est une bière à base de miel ou encore des crèmes de noisettes.

Quand je vous disais qu’ils sont déterminés ! Malgré la situation Covid, ils sont plus motivés que jamais à continuer. Beaucoup d’idées à développer, cela a-t-il été toujours été facile ?

Ils sont partis de zéro et ont construit, en quelques années, une entreprise agricole. Fiers de ce qu’ils ont accompli, ils y ont mis toute leur énergie et ont dû apprendre à faire des choses bien loin du métier d’apiculteur. Francesco en souriant me confie « ça nous a couté des longues nuits d’insomnie ». Ce dont ils sont le plus fiers aujourd’hui, c’est de pouvoir encore parler de futur et de projets pour leur entreprise.

Point Comunica Coltura : Un élément important quand on bâtit son activité, c’est de prendre le temps d’analyser les erreurs commises. La définition du business plan est une étape fondamentale lorsqu’on lance une activité commerciale et il est nécessaire de prendre le temps de le construire et le confronter avec la réalité. Si vous ne savez pas par où commencer, je ne peux que vous encourager à vous adresser à des professionnels.elles pour être sûr.e.s d’aller dans la bonne direction.

Le paragraphe de fin

Vous l’avez compris, Marco et Francesco sont bavards ! Beaucoup d’informations que je ne pouvais pas garder pour moi et j’avoue, je ne suis pas la dernière à bavarder et poser des questions. En toute transparence, ils ont confié leur vision du marché de l’apiculture, leur parcours et leurs projets. Je les connu à des dégustation de miel à Turin début 2020, ils racontaient leur métier et leurs produits avec une telle passion, ça a grandement éveillé ma curiosité et ma volonté d’en savoir plus sur le secteur apicole. Ainsi, je suis allée découvrir Apicoltura Torinese de l’intérieur.
J’espère que cet article sur l’apiculture vous a plu et n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.